Larus michahellis

De Histoires Naturelles
Aller à la navigation Aller à la recherche
Larides.png
6Opx

> Accueil > Faune > Vertébrés > Reptiles > Oiseaux > Laridés

Larus michahellis Naumann, 1840

Goéland leucophée - Laridae

OF.png
••• Oiseaux en France •••
  • Ghidini 1915 - Il attribue le Goéland « argenté » présent sur le Léman entre mars à octobre, parfois en vol nombreux comme étant de la race du bassin méditerranéen.
  • L'Hermite 1916 - Très commun en Provence.
  • 30 août 1931 - Un individu capturé à la Pointe de l'Aiguillon (Vendée) est regardé comme le premier exemplaire de cette espèce sur le secteur (A.Darnis in ORFO, NS, II : 567).
  • Clegg 1932 - Ne niche pas en Camargue [au début du XXe siècle] et n’est observée qu’en période internuptiale.

Si on peut désormais observer cette espèce dans presque toute la France, elle reste nettement plus fréquente côté Méditerranée, Corse comprise, ainsi que dans le Bassin du Rhône. Elle n'est toutefois pas rare dans le Bassin Parisien, ainsi, que sur le cours moyen de la Loire et de la Charente-Maritime au Pays Basque. Rare en Bretagne, en Normandie ou dans le Nord. Eparse ailleurs.

Pcv.png
••• Poitou-Charentes & Vendée •••

On note depuis peu en nidification dans les Deux-Sèvres, quelques couples cantonnés avec des parades sans que la nidification de l'espèce soit confirmée. Le Goéland leucophée reste un oiseau de passage, assez commun, qui peut toutefois être mentionné toute l'année sur le département. Un net afflux postnuptial est visible de juillet à septembre, celui-ci décline en fin de mois et les mouvements reprennent dès la mi octobre de manière significative et se fondent dans la période hivernale. Les derniers oiseaux postnuptiaux sont vus en mars. Entre avril et juin, les mentions sont généralement très peu nombreuses. Des records récents (fin des années 2010) passant les 1000, voire les 2000 individus dans le sud des Deux-Sèvres sont à souligner. Les oiseau observés sont d'origine méditerranéenne : Aude, Bouches-du-Rhône, Catalogne. D'autres contrôlés, avaient été bagués sur l'île de Ré, en Allemagne ou aux Pays Bas. De très rares oiseaux cantabriques (Larus michahellis lusitanius) ont été controlés sur le département des Deux-Sèvres (Fouquet 2021). A noter que ce Goéland, bien que beaucoup moins commun que le Goéland brun dans le département, est devenu plus fréquent et nombreux que le Goéland argenté, qui est principalement présent en hivernage dans les Deux-Sèvres.

Larmic.jpg
©© byncsa - Jean Guérin - Lac du Bourget (Savoie) le 23 mai 2017 - Flickr
Larmic1.jpg
©© byncsa - Jean Guérin - Lac du Bourget (Savoie) le 27 mai 2017 - Flickr
Larmic2.jpg
©© bysa - Cyrille Deliry - Histoires Naturelles - Calvi, Corse le 2 novembre 2021 - Immature de 2e année

Glegg W.E. 1932 - Les Oiseaux de l'Ile de la Camargue et de la petite Camargue (fin). - ORFO, NS, II : 292-338.
Fouquet M. 2021 - Phénologie des oiseaux migrateurs en Deux-Sèvres. Première partie : les laro-limicoles. - Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres.
Ghidini A. 1915 - Le Larus cachinnans Pall. sur le Léman. - Revue française d’Ornithologie, 77.
L’Hermitte J. 1916 - Contribution à l’étude ornithologique de la Provence (suite). - Revue française d’Ornithologie, 83+90.