Huppe fasciée

De Oiseaux en France
Ois.png

> Accueil

Upupa epops

Huppe fasciée - Upupidae

On observe la Huppe fasciée depuis les îles Atlantique (Madère, Canaries) au Pacifique, en passant par l’Afrique du Nord et l’Eurasie qu’elle occupe à latitude moyenne. Manque aux îles Britanniques, à la Scandinavie et au Japon. Elle est aussi largement présente et sédentaire en Afrique depuis le Sénégal à la Somalie et au nord du Kenya et quelques autres stations isolées. Par ailleurs le Sud de l’Asie, notamment l’Inde et le Sri Lanka et l’Asie du Sud-Est sont de la même manière une aire permanente pour l’espèce.
Elle est en déclin depuis le XIXe siècle en Europe, notamment occidentale, mais elle semble stabilisée depuis les années 1990 sur fond de fluctuations. Méridionale, l’espèce manque dans le Nord de la France, très éparse en Bretagne, Normandie, Picardie, Nord et dans les Vosges. Présente en Corse.
On comptait de 30.000 à 50.000 couples en France dans les années 2000. Les populations paraissent stables sur fond de fluctuations depuis les années 1990.

  • Aristote [-350] - Cet auteur utilisait déjà le nom d'Epops en grec qui signifie "pioche".
  • Guillemeau 1806 - Arrive au printemps et repart en novembre dans le Deux-Sèvres. Pas rare dans toute la Gâtine ; ensemble du départemrnt dans tous les lieux boisés et un peu aquatiques.
  • L'Hermitte 1915 - En Provence, elle est très commune partout, tout particulièrement en Crau. Elle arrive en avril et repart en août-septembre.
  • Millet-Orsin 1918 - Extrêmement commune vers Fréjus, elle arrive fin février, [mais] ne s’accouple pas avant avril.
  • Alleman 2000 - Migratrice, quelques oiseaux hivernent depuis les années 1990 dans les Pyrénées Orientales.

Il s’agit d’une espèce méridionale qui recherche les coteaux ensoleillés avec des zones herbacées pour la nourriture et des arbres creux ou des cavités pour la reproduction. Elle recherche à la fois les milieux ouverts ou semi-ouverts, avec des zones où le sol est nu ou facilement accessible (nourriture) et présence de cavités (murs, arbres, cavités dans le sable… ; nidification). 


Aristote [350 BP] - [A préciser !]
Guillemeau J.L 1806 - Essai sur l'histoire naturelle des oiseaux du département des Deux-Sèvres. - Elies-Orillat, Niort. - ONLINE
L’Hermitte J. 1915 - Contribution à l’étude ornithologique de Provence. – Revue française d’Ornithologie, 79.
Millet-Orsin (Dr) 1918 - Liste de quelques Oiseaux observés de janvier à fin avril 1917 dans la région de Fréjus. – Revue française d’Ornithologie, 106.
Alleman 2000 - [A préciser !]