9 mai 2021

L’Orobanche du Lierre (Orobanche hederae), une plante rare dans les Deux-Sèvres

©© byncsa – Cyrille Deliry – France, Niort (Deux-Sèvres) le 28 septembre 2020

L’Orobanche du Lierre (Orobanche hederae) a été décrite en 1828. C’est une espèce Atlanto-méditerranéenne, présente en Europe occidentale et méridionale, dans le sud de l’Angleterre, en Irlande et en Asie Mineure. Peu commune, mais présente dans une grande partie de la France, Corse comprise. Elle tend à être méridionale et elle manque dans une partie du Nord-Est. Tend à décliner dans l’Est du pays. Cette espèce ne parasite que le Lierre, voire quelques autres plantes de la même famille. Elle se trouve à proximité de la plante parasitée, dans les sous-bois herbacés médioeuropéens, de la plaine à l’étage montagnard, elle aime les sous-bois, les anciens parcs, au niveau d’anciens châteaux, mais généralement sous 500 m d’altitude. Réputée chercher les habitats humides, nous la connaissons sur du Lierre, envahissant un mur sec. Elle préfère les substrats siliceux. Fleurit de mai à juillet, mais les fleurs fanés durent plus longtemps.

Nous l’avions repérée depuis quelques temps sur un vieux mur vers notre maison à Niort. Elle est défleurie lorsque je la photographie le 28 septembre 2020. Elle paraît plutôt rare dans les Deux-Sèvres où n’apparaît que dans le sud-ouest et le nord du département.

Photo d’entête – ©© bysa – Augustin Roche – TelaBotanica