Linnaeus C. 1758

De World odonata Web

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - [NA]

Wiki.png

> World odonata Web > Par dates - Par pays - Par thèmes > Liste des espèces


Linnaeus.jpg

Linnaeus C. 1758 - Systema naturae. 10e édition. - Holmiae. - [Libellula] PDF

> ONLINE [Ouvrage complet]

Linné ou Linnaeus en 1758 inaugure les premières descriptions officielles des Libellules avec un "véritable" nom scientifique. Il indique ses espèces à l'échelle continentale, notamment en Europe. L'essentiel des espèces qu'il décrit sont alors déjà connues et illustrées par les auteurs précédents, certaines même lui échappent. Ses inventions concernent notamment Orthetrum cancellatum, Aeshna juncea et quelques espèces exotiques. Certaines publications indiquées par Linné nous sont inconnues et concernent Pet. Petivier [?], Edw.aw. [4], Homberg. Act. Pariƒ., etc. [1].

La première description du genre apparaît dans le Systema Naturae page 343 sous le nom de Libella, ce qui vient confirmer l'intention de Linné de lui associer le terme issu du latin équivalent et en français Libelle qui est une sorte de balance de charpentier. Ce genre alors unique à l'époque concerne tous les Odonates connus. Il est ranger dans le quatrième ordre des Insectes (Insecta) les Neuroptera. Il s'agit du 206ème genre de l'ouvrage.

Les Neuroptera Linnaeus, 1758, sont distingués selon leur abdomen (Cauda), leur bouche (Os) et leurs ailes (Alæ). Il y a cinq genres de Neuroptera :
  • 206. Libella Cauda forcipata. Os maxillorum. Alæ exteƒæ.
  • 207. Ephemera Cauda ƒotis. Os edentulum. Alæ erectæ.
  • 208. Phryagenea Cauda ƒimplex. Os edentylum. Alæ delexæ.
  • 209. Hemerobius Cauda ƒimplex. Os bidentatum. Alæ deflexæ.
  • 210. Panorpa Cauda chelata. Os roƒtratum. Alæ incumbentes.
  • 211. Raphidia Cauda ƒilo. Os bidentatum. Alæ deflexæ.
Zenfas.jpg
©© bysa - Denis Gaschignard - Libellules de Guyane - Zenithoptera fasciata
Libellulalin.jpg

Sous le genre n°207 (Libellula) Linnaeus décrit en une simple phrase les espèces n°1 à 18 :

  1. 4-maculata correspond à Libellula quadrimaculata
  2. flaveola bonne correspondance avec Sympetrum flaveolum
  3. vulgata restreinte à Sympetrum vulgatum
  4. rubicunda restreinte à Leucorrhinia rubicunda
  5. depreƒƒa restreinte à Platetrum depressa
  6. vulgastisƒima restreinte à Gomphus vulgatissimus
  7. cancellata restreinte à Orthetrum cancellatum
  8. ænea (incl. Somatochlora flavomaculata) restreinte à Cordulia aenea
  9. grandis restreinte à Aeshna grandis
  10. juncea (incl. Aeshna cyanea) restreinte à Aeshna juncea
  11. forcipata bonne correspondance avec Onychogomphus forcipatus
  12. faƒciata correspond à Zenithoptera fasciata
  13. umbrata correspond à Erythrodiplax umbrata
  14. dimidiata correspond à Diastatops dimidiata
  15. chinenƒis correspond à Neurobasis chinensis
  16. americana synonyme de Zenithoptera fasciata
  17. Virgo (incl. Calopteryx splendens splendens) restreinte à Calopteryx virgo
  18. Puella restreinte à Coenagrion puella

Bien que désignant de manière précise dans divers cas une espèce bien identifiée par les collections disponibles, de nombreux taxons européens sont des espèces collectives au moins au sens des auteurs (auct.) qui poursuivront les travaux de Linné. Ce problème est moins aigu pour les taxons du reste du Monde car ils n'ont pas souvent été repris dans les descriptions suivantes aux XVIIIe et début du XIXe siècle.
En particulier les Zygoptères, Libellula virgo et Coenagrion puella comprennent y compris dans la description divers taxons qui seront distingués ensuite. Il y a bien une démarche de "restriction" du taxon initial en une seule espèce par les auteurs à venir, tout particulièrement Fabricius, Vander Linden ou de Selys Longchamps.

La collection de Libellules de Linné est consultable en ligne sur le lien suivant[2][3].

Les Libellules de Linné (1758)

AesgraL.jpgAesjunL.jpgCalvirL.jpgCoepueL.jpgLibquaL.jpgDiaL.jpgEryL.jpgOrtcanL.jpgPaldepL.jpgSymflaL.jpgSymvulL.jpgZenfasL.jpg

Notes

[1] - L'édition de 1758 est la dixième elle est édité à Stockholm (Holmiae). Elle suit les éditions qui sont rappelées en début d'ouvrage de Leydæ (Leiden) de 1735 qui est un tableau très court, la deuxième en 1740 à Holmiæ et qui concerne les Animaux qui sert de base aux suivantes en d'autres langues, la troisième en 1740 à Halæ (La Halle) en latin et allemand, la quatrième en 1740 à Pariƒiis (Paris) en français et similaire à la deuxième, la cinquième à Halæ de 1747 en allemand, la sixième à Holmiæ de 1748 qui est en rapport avec les végétaux, la septième à Lipƒiæ (Leipzig) de 1748 en allemand, la huitième de 1753 à Holmiæ sur les végétaux et les roches, la neuvième de 1756 de Leydæ concernant quelques animaux dont des Oiseaux, des Poissons, etc. Chaque édition est en définitive sous la direction de Linné et des auteurs assurent traductions et adaptations. C'est le cas de J.F.Gronovium (1ère ed.), J.J.Langen (3ème éd.), B.Jussieum (4ème), M.G.Agnethler (5ème), J.J.Haartman et Móller (8ème), Gronovium (9ème). Il énonce ensuite les collections qu'il a pu consulter. L'avant propos est daté du 24 mai 1757. Les six embranchements du Règne animal sont : I. Mammalia. II. Aves. III. Amphibia. IV. Pisces. V. Insecta. VI. Vermes. Les Insecta sont déclinés en sept ordres qui sont (1) Coleoptera, (2) Hæmiptera, (3) Lepidoptera, (4) Neuroptera, (5) Hymenoptera, (6) Diptera et (7) Aptera.
[2] - Plusieurs exemplaires de le collection sont étiquetés avec un nom, avec dans de rares cas "des erreurs" de détermination. De nombreux cas ne restent qu'au niveau du genre Libellula. Pour ces derniers cas nous avons reportés dans ces pages les identifications qui s'imposaient, mais nous n'avons pour l'instant pas su trancher, avec une certitude absolue, pour les exemplaires suivants : n°4868, n°4871, n°4872, n°4873, n°4874, n°4877, n°4878, n°4880, n°4881, n°4882, n°4883, n°4884, n°4885, n°4887, n°4890, n°4891, n°4893. Ceci concerne notamment des espèces qui sont pour nous exotiques et dont nous ne mesurons pas obligatoirement toutes les nuances de la détermination.
[3] - La collection de Linné en ligne comprends près de 40000 exemplaires, dont 3198 Insectes et seulement 53 Libellules, toutes rangées dans le genre Libellula, mais comprenant en fait un Orthoptère. Elle est gérée par The Linnean Society of London.
[4] - Finalement le 28 août 2020, lisant l'ouvrage de Westwood (1838) sur les Insectes de Chine, nous découvrons que cette référence se rapporte à Edwards (1745 ; recte 1750), qui est un ouvrage d'ornithologie. Nous avions reproduit les deux planches correspondantes sur la page suivante.

Références

Edwards G. 1750 - A Natural History of Birds. Partie III. - London.
Westwood J.O. 1838 - Natural History of the Insectes of China. New edition. - London. - ONLINE