De Selys Longchamps E. 1840

De Word odonata Web

Wiki.png

> Worlds odonata Words > Par dates - Par pays - Par thèmes > Liste des espèces

STOP p.98 Aeschne...


[a] de Selys Longchamps E. 1840 - Monographie des Libellulidées d'Europe. - Roret, Paris ; Muquardt, Bruxelles. - ONLINE


Pour de Selys Longchamps (1840) nos Odonates sont rangés dans l'ordre des Névroptères et correspondent à la famille des Libellulidées.

Il s'agit de la première œuvre majeure du baron de Selys Longchamps, qui avait fait ses armes sur les Libellules de la Province de Liège (Meisser 1831). Il a publié entre temps des synthèses sur les Libellules de Belgique et quelques premières descriptions [2019]. Cet ouvrage important terminé en octobre 1839, a été réellement publié en mars 1840, en attente de travaux de Burmeister et de Boyer de Fonscolombe. L'auteur souligne la grande confusion qui existe alors dans les noms scientifiques des Libellules en Europe et a pour objectif de résoudre cette difficulté. Il n'y parvient que partiellement et c'est dans son ouvrage de 1850 que cette question arrivera à maturité. Ce travail est a priori édité quelques temps avant celui de de Charpentier (1840), ce qui lui confert le cas éventuel la paternité des descriptions.

De Selys Longchamps (1840) a porté ses recherches personnelles sur la Belgique, l'Italie, la Suisse et l'Allemagne occidentale.

Après avoir présenté un historique sur les connaissances des Libellules d'Europe [2] et en avoir fait la description détaillée, partie par partie, il classe tous les Odonates dans la famille des Libellulidées, disant qu'il s'agit des Libellula de Linné et des Odonates de Fabricius. Il entreprends une classification fine qui n'est plus de nos jours utilisée [2019]. Il forge quelques nouveaux genres ou nouvelles espèces. On trouve parmi ses originalités dans l'ordre (voir aussi [1]) :

  • Libellula fonscolombii de Selys Longchamps, 1840 - Sympetrum fonscolombii (de Selys Longchamps, 1840)
  • Libella de Selys Longchamps, 1840 - C'est la première description du genre aujourd'hui nommé Epitheca. Ce dernier nom était en germe en tant que sous-genre dans un manuscrit de Charpentier.
  • Cordulia alpestris de Selys Longchamps, 1840 - Somatochlora alpestris (de Selys Longchamps, 1840) - Il est fait état dans la synonymie d'une Cordulia alpestris de Selys Longchamps, 1839. Nous pensons que de Selys Longchamps a bien rédigé sa description en 1839, mais celle-ci se trouve éditée en 1840, le taxon étant d'ailleurs marqué nobis, ce qui signifie décrite par "nous-même".
  • Gomphus pulchellus de Selys Longchamps, 1840 - Attribuée à Stephens, mais en collection, ce qui ne suffit pas pour en faire le descripteur premier.
  • Gomphus simillimus de Selys Longchamps, 1840 - Il ajoute le synonyme Aeshna forcipata Boyer de Fonscolombe, 1838 (nec Linnaeus, 1758).
  • Lestes picteti de Selys Longchamps, 1840 (nec Boyer de Fonscolombe, 1838) - Il s'agit de Lestes macrostigma. Ce nom de picteti a été donné à son individu de collection par Gené (in litt.). Boyer de Fonscolombe donne en 1838, ce nom sous Agrion picteti à un taxon qui se rapporte à Lestes sponsa.
  • Agrion lindenii de Selys Longchamps, 1840 - Erythromma lindenii (de Selys Longchamps, 1840).

Cet auteur crois que la Libellula dubia de Vander Linden est synonyme de Libellula rubicunda (Leucorrhinia rubicunda), or il n'en est rien. Il fait de même pour la Libellula pectoralis de Charpentier. La Libellula forcipata parue en 1767 de la 12e édition du Systema Natura corresponds en fait à Gomphus vulgatissimus et les auteurs anglais du début du XIXe siècle seront dans cette confusion. Il traite à part entière Gomphus selysii de Guérin-Méneville qui est en fait Stylurus flavipes. Il fait de même pour l'Agrion aurantiaca qu'il avait décrite en 1837, la distinguant d'Agrion pumilio aussi dans cet ouvrage, or nous avons ici un synonyme d'Ischnura pumilio, ou plutôt une forme. C'est par erreur qu'il date l'Agrion pulchella (Coenagrion pulchellum) en 1820, erreur qui est toujours perpétrée par divers auteurs ; la description de cette espèce date de 1825 [2019].

En fin d'ouvrage il donne en appendice des commentaires sur quelques genres de Libellules en en proposant quelques nouveaux :

  • Euphaea de Selys Longchamps, 1840 - Si la description semble bonne, ce genre est associé à Calepteryx holosericea de Burmeister et qui corresponds à Calopteryx maculata, soit un véritable Calopteryx. Ceci nous ramène alors à examiner avec plus de soin la description de Burmeister pour son holosericea. Les ailes étroite à la base, dite "alis dilatatis" par Burmeister ouvrent un doute sur la synonymie avec Calopteryx maculata, d'autant plus que l'espèce est donnée de Java. Aussi en approfondissant les recherches nous trouvons qu'il pourrait s'agir d'un nom oublié pour Euphaea variegata une espèce décrite par Rambur en 1842. Néanmoins des examens de collection menés par Calvert réfutent cette hypothèse et reviennent à Calopteryx maculata [2019].
  • Libellago de Selys Longchamps, 1840
  • Macrosoma de Selys Longchamps, 1840 - Genre abandonné et qui est préoccupé par un genre de Papillons nocturnes décrit en 1818 par Hübner et appartenant à la famille des Hédylidés. de Selys Longchamps ne l'associe à aucune espèce. On associe parfois ce genre à une description de de Haan qui daterait de 1826.

L'ensemble de l'ouvrage se termine par une clé et une présentation résumée en latin des différents taxons, ainsi que par quelques planches morphologiques.

A peine quelques mois plus tard, alors que la synthèse de Charpentier est éditée, de Selys Longchamps (1840b) publie un article sur trois nouvelles espèces de Libellules pour l'Europe avec Agrion sophia (= Nehalennia speciosa), Agrion cognata (= Ischnura pumilio) et Agrion charpentieri (= Enallagma cyathigerum). En définitive ce sont tous des synonymes.

Cet ouvrage sera amplement complété et révisé en 1850 par le même auteur.


L'auteur scinde le genre Libellula en Libellula, Libella et utilise le genre Cordulia déjà présenté par Leach (in Brewster 1815). Pour le genre Aeshna il impose les genres - déjà définis - Lindenia, Gomphus, Cordulegaster, Aeschna et Anax. Il utilise côté Agrion, Calepteryx, Lestes, Sympecma et Agrion. Le genre Sympecma paraît nouveau. En effet, il n'a été que cité par Burmeister (1839), sans description (nomen nudum).

Notes

[1] - Dans l'ordre de Névroptères, une seule famille est considérée, celle des Libellulidées, correspondant au genre Libellula de Linné et à l'ordre des Odonates (Odonata) de Fabricius. L'auteur présente in extenso les espèces suivantes :


[2] - Avant 1820, la connaissance des Libellules d'Europe était dans "une grande obscurité" comme le dit de Selys Longchamps (1840). Il énumère les ouvrages parus dès lors :
Vander Linden P.L. 1820 - Agriones Bononienses. - Typographia annesii de nobilibus, Bononiae.
Vander Linden P.L. 1820 - Aeshnae Bononienses. - Typographiae Annesii de Nobilibus, Bononiae.
Hansemann J.W. 1823 - Anfang einer Auseinandersetzung der deutschen Arten der Gattung Agrion. - Zool. Magaz. Wiedemann, 2 (1).

En 1825, Vander Linden, étends son travail à toutes les Libellulines d'Europe. Il y signale 37 espèces.
Vander Linden P.L. 1825 - Monographiae Libellulinarum Europaearum Specimen. - Frank, Bruxellis : 42 pp. - ONLINE

Bien que concernant les Libellules d'Europe, à l'ouvrage de Toussaint de Charpentier (1825) ne correspondent généralement que des observations faites en Allemagne et en Lombardie. Il y présente 42 espèces. On voit que cet auteur "tente" de s'attribuer quelques taxons déjà décrits.
de Charpentier T. 1825 - De Libellulinis europaeis In Horae entomologicae. - Wratislaviae. - ONLINE

Suivent :
de Selys Longchamps E. 1837 - Catalogue des Lépidoptères ou Papillons de la Belgique, précédé du tableau des Libellulines de ce pays. - Desoer, Liège : 1-29.
Boyer de Fonscolombe M. 1837 - Monographie des Libellulines des environs d'Aix. - Ann. de la Soc. Entomol. de France, 6 : 129-150 + pl. - ONLINE
Boyer de Fonscolombe E.L. 1838 - Monographie des Libellulines des environs d'Aix. Deuxième et troisième parties. - Annales Société Entomologique France, 7 : 75-106 + 547-575.

En parallèle les auteurs anglais font progresser l'Odonatologie. Nous citerons l'ouvrage suivant :
Stephens F.J. 1835 - Illustrations of British Entomology. - London. - ONLINE

Enfin notons la publication alors récente de :
Burmeister H. 1839 - Handbuch der Entomologie. - Enslin, Berlin [Libellulina : 805-862]. - ONLINE

Références associées

Brewster D. (ed.) 1815 - The Edinburgh Encyclopaedia. - Edinburgh, Vol. 9. - [Leach : Odonata : 136-137]. - ONLINE
de Charpentier T. 1840 - Libellulinae europaeae. - Leopold Voss, Lipsiae. - ONLINE
[a] de Selys Longchamps E. 1840 - Monographie des Libellulidées d'Europe. - Roret, Paris ; Muquardt, Bruxelles. - ONLINE
[b] de Selys Longchamps E. 1840 - Sur trois nouvelles espèces du genre Agrion. - Revue Zoologique Société Cuviérienne, 3 : 213-215.
de Selys Longchamps E. 1850 - Revue des Odonates ou Libellules d'Europe. - Murquardt, Bruxelles, Paris. - ONLINE
Meisser (Dr) 1831 - Dictionnaire géographique de la province de Liège. - Bruxelles : [de Selys Longchamps E.] : Insectologie : Névroptères : 57-58. - ONLINE