30 novembre 2020

Mort de l’Afrique : les éléphants s’éteignent

Tim était l’un des derniers éléphants aux défenses géantes.
Il est mort au Kénya, vers le Kilimandjaro, le 4 février 2020, de mort naturelle âgé de 50 ans.

Il n’existe plus dans le Monde que quelques dizaines d’éléphants aux défenses touchant le sol. Les braconnier en font leur cible privilégiée. En conséquence les éléphants actuels ont de plus petites défenses qu’il y a un siècle.

Ces dix dernières années, le nombre d’éléphants africain a chuté de 110.000 unités pour n’atteindre plus que 415.000 spécimens. Chaque année ce ne sont pas moins que 25.000 éléphants qui sont victimes du braconnage, soit pas loin d’une centaine par jour. Les pays asiatiques sont les destinataires de ce trafic de l’ivoire, la Chine et Hong Kong en premier avec plus de 20 tonnes fournis chaque année. Si rien n’est fait, il va disparaître de nouvelles régions dans les prochaines décennies.

Il y avait entre 3 à 5 millions d’éléphants au début du XXe siècle,
soit dix fois plus qu’aujourd’hui.