Richard Leakey (1944-2022), d’un Homme à un autre

Richard Leakey à Amsterdam au Tropenmuseum – 2 juillet 1986 – ©© 0 – photo de Rob Bogaert (ANEFO)

Richard Erskine Leakey est né le 19 décembre 1944 à Nairobi au Kenya et mort âgé de 77 ans, le 2 janvier 2022 près de Nairobi. Il s’agit d’un paléoanthropologue de renommée mondiale. Il dû abandonner ses études et malgré un séjour en Angleterre afin de reprendre des études universitaires, il fut de retour en Afrique six mois plus tard et ne fut jamais diplômé. Ceci ne l’a pas empêché d’être professeur d’anthropologie dès 2002 à l’Université de Stony Brook à New York. Il est de retour au Kenya dès 2015.

Leakey (1997)

Ses parents, sa femme et sa fille sont d’éminents paléoanthropologues. Il mène des fouilles paléontologiques en Afrique et avec son équipe dans les années 1960 et 1970 il découvre de nombreux restes fossiles autour du Lac Turkana au Kenya : Paranthropus boisei, Homo rudolfensis, Homo ergaster. En 1984, la découverte du garçon de Turkana correspond à ce jour, au squelette le plus complet d’Homo ergaster jamais trouvé. Richard Leakey a joué un rôle fondamentale dans la compréhension des origines de l’Humanité et contribué par ailleurs à muscler la lutte contre les braconniers d’éléphants. On lui doit une part notable de l’histoire de la lignée humaine et très certainement le sauvetage des éléphants, notamment au Kenya où les populations de cet animal sont nettement en hausse (+12% entre 2014 et 2021).

Leakey (1988)

Conformément à ses vœux, Richard Leakey a été enterré sur une colline le long de la vallée du Rift.

Eléments de Biographie (American Academy of Achievement)