14 avril 2021

Le Bison d’Europe quand il était dans les Vosges

Le Bison d’Europe (Bison bonasus) était encore au VIIe siècle dans le secteur des Vosges. Gesner (1550) l’appelle déjà Biƒon. Les Bisons sont des Bovidés dont il existe deux espèces actuelles : le Bison d’Europe et le Bison d’Amérique. Les hybrides (artificiels) de ces deux espèces vivant sur des continents différents sont généralement fertiles, aussi est-on peut-être en présence d’une seule espèce. Toutefois la morphologie des deux taxons diffère clairement. Il s’hybrident aussi avec des espèces du genre voisin Bos (cf. Bos taurus) si bien qu’on les place parfois dans ce genre. On connaît une dizaine d’espèces de Bisons de la préhistoire ou éteintes dont la moitié se trouvait aussi en Europe. Notre Bison d’Europe est une espèce forestière.

Planche de Gesner (1550)

A la préhistoire il y en avait encore dans la Péninsule Ibérique, mais il s’agissait de l’espèce éteinte, le Bison des steppes (Bison priscus). On distingue toutefois de véritables Bisons d’Europe dans le Nord de l’Espagne au début de l’Holocène. Il était jusqu’au Moyen Âge relativement répandu depuis la France à l’Oural. Aristote connaissait cette espèce en Grèce (IVe siècle av. JC). Il y est toujours au IIe et IIIe siècles et on en faisait la chasse. Il est connu au VIIIe siècle dans le Nord-Est de l’Italie. Il disparaît de France au VIIIe siècle (Vosges). Charlemagne en chassait dans la région de Liège et d’Aix-la-Chapelle. Il n’est plus en Suisse au XIe siècle, en Allemagne et en Roumanie au XVIIe siècle et ne subsiste plus un temps qu’en Pologne où il a été préservé dès le XVIe siècle. Il a disparu à l’état sauvage après la première guerre mondiale : dernier tué en 1927 en Pologne. La chasse apparaît clairement comme la cause principale de sa disparition. On ne le trouvait plus alors qu’en captivité (EW). Il a été réintroduit dans la nature (souvent en semi-liberté) d’abord en Pologne et plus récemment en Roumanie (2014), mais aussi en Allemagne. Il s’agit de douze animaux captifs qui furent relâchés en semi-liberté en 1952 en Pologne (Forêt de Białowieża). Les Bisons du Caucase (Bison bonasus caucasicus) et des Carpates (Bison bonasus hungarorum) sont des sous-espèces éteinte. On connaît toutefois des métisses de la première avec le type (Bison bonasus bonasus). La population actuelle de Bison d’Europe issue d’un faible nombre de géniteurs a une faible diversité génétique et on constate des anomalies liées à la consanguinité chez ces animaux. D’autres Bisons alors hybrides (B.bonasus x B.bison) se trouvent introduits dans le Caucase dès 1954. Il y avait 1300 individus dans les années 1980, mais moins de 600 à la fin des années 1990. Le braconnage est en cause. On compte dans le Monde près de 7200 Bisons d’Europe de pure souche dont plus de 5000 en « liberté » [2017]. Il est aussi en Russie, Biélorussie, Slovaquie, Bulgarie, Azerbaidjan ou Ukraine, toujours en faible nombre. La progression de ses populations font qu’en 2020, cette espèce Vulnérable (VU) a été reclassée par l’UICN en catégorie Quasi menacée (NT).

  • Gesner C. 1550 – Icones animalium quadrupedum et oviparorum. – Volume I.

Image mise en avant – ©© bysa – F.Lamiot – Wikimedia commons