5 mars 2021

Etat de conservation de la Biodiversité en France 2020

Un bilan de l’Office Français de la BiodiversitĂ© (OFB) dressĂ© fin 2020 rend compte de quelques paramètres dont nous avons choisi quelques exemples ci-dessous.

En 2020, 20% des habitats sensibles d’intĂ©rĂŞt communautaire sont dans un Ă©tat « favorable » de conservation et 28% des espèces sensibles seulement, ce qui, malgrĂ© les efforts menĂ©s ces dernières dĂ©cennies est similaire Ă  la situation Ă©valuĂ©e en 2007. Actuellement 76 % des habitats et 59% des espèces sensibles sont dans un Ă©tat dĂ©favorable dont respectivement 34% et 25% dans un particulièrement mauvais Ă©tat de conservation. Le bilan est donc particulièrement critique.

Le dĂ©clin des espèces est si rapide qu’il est perceptible annĂ©e par annĂ©e : depuis la fin des annĂ©es 1980 on estime que 19% des espèces ont disparu. Ce chiffre monte mĂŞme Ă  une perte de 24% des populations d’oiseaux communs spĂ©cialistes de leurs habitats. Les activitĂ©s humaines sont l’origine de la modification des habitats, de l’exploitation des espèces, des changements climatiques, des pollutions et de l’introduction d’espèces exotiques envahissantes qui sont autant de facteurs majeurs expliquant les dĂ©clins des espèces et des populations.

En contraste seul 1,4% du territoire se trouve sous protection forte. Alors qu’au cours de la rĂ©cente dĂ©cennie, 6% des Ă©cosystèmes humides s’avèrent bien prĂ©servĂ©s ce sont 41 % de tels habitats parmi les plus emblĂ©matiques qui ce sont dĂ©gradĂ©s.