5 mars 2021

Le Rat noir, une espèce asiatique

Le Rat noir (Rattus rattus (Linnaeus, 1758)) est une espèce dont le bassin de dispersion est asiatique. C’est une espèce indo-himalayenne (complexe de 4 espèce jumelles), plus exactement basĂ© au Pakistan ainsi que dans l’ouest de l’Inde. Depuis cette rĂ©gion le Rat noir a diffusĂ© par ses propres moyens ou avec l’aide de l’Homme. Il est devenu Cosmopolite.

C’est une histoire très anciennes car il est signalĂ© dès le 2ème millĂ©naire av. JC en Egypte et peut-ĂŞtre bien avant en IsraĂ«l (10000 av. JC ?). Il s’installe sur le pourtour mĂ©diterranĂ©en, anciennement en Italie et en Corse (IV-IIe siècle av. JC), en Europe occidentale qui n’est colonisĂ©e durablement que vers le Ier siècle ap. JC. Il est Ă  l’origine cantonnĂ© au niveau des foyers urbains portuaires et le long des voies fluviales vraisemblablement issus d’immigrations successives, au Moyen Age l’espèce augmente nettement (XI-XIVème siècle). Si l’espèce est relativement indigène suivant l’Homme dans ses dĂ©placements en Europe (aire de rĂ©partition secondaire), rĂ©putĂ©e allochtone toutefois, elle a Ă©tĂ© introduite en AmĂ©rique du Nord et divers points du Monde. Le Rat noir est dĂ©sormais prĂ©sent sur tous les continents y compris l’Antarctique (aire de rĂ©partition de troisième ordre). L’espèce est actuellement en dĂ©clin dans son habitat commensal essentiellement, elle a mĂŞme disparu de Scandinavie, alors que dans les Ă®les Britanniques sa rĂ©partition se trouve limitĂ©e Ă  quelques ports et Ă®lots.

©© byncsa – Cyrille Deliry – Histoires Naturelles

L’espèce est répartie dans toute la France et a été introduite sur tous ses territoires d’Outre Mer, mais semble manquer à St Pierre et Miquelon. Sur la Polynésie Française et en Nouvelle Calédonie, son statut légal d’espèce envahissante est à souligner. Corse. En déclin dans les régions non méditerranéenne. Commensale de l’Homme, cette espèces est relativement ubiquiste. Ce Rat préfère les habitats relativement secs et à l’abris de son concurrent le le Surmulot (Rattus norvegicus), dans les greniers des maisons notamment. On le trouve à l’état « sauvage » dans le Midi et en Corse (Forêts riveraines du domaine méditerranéen, jusqu’à 1000 m d’altitude). Généralement il déteste nager.

La gestation dure environ 3-4 semaines et la femelle donne naissance Ă  5-7 jeunes. Dans de bonnes conditions de commensalisme la reproduction ne dĂ©pend pas des saisons si bien que la femelle peut avoir 3 Ă  5 portĂ©es par an. En situation « sauvage » la reproduction est limitĂ© entre mars et novembre, parfois sur une pĂ©riode plus longue comme en Corse. La femelle prends grand soin de sa progĂ©niture. La maturitĂ© sexuelle est acquise dès l’âge de 3 mois. La longĂ©vitĂ© est relativement courte et passe Ă  peine une annĂ©e dans la nature contre près de 4 en captivitĂ©. Le Rat noir est essentiellement nocturne avec une activitĂ© qui culmine en milieu de nuit, si bien qu’il est peu notĂ© par les observateurs. Ce sont de bons grimpeurs si bien qu’ils savent piller les nids avec leurs oeufs ou leurs poussins. Fondamentalement herbivore, il est devenu omnivore au contact de l’Homme. Il s’agit d’un animal social vivant en groupes avec un mâle dominant et quelques femelles adultes. Ces groupes peuvent atteindre 60 individus. Les Rats noirs dĂ©fendent leur territoire contre les autres groupes. Son introduction sur les Ă®les et les Ă®lots se traduit par un dĂ©clin spectaculaire de l’avifaune nicheuse. Ainsi par exemple en Nouvelle ZĂ©lande il a conduit Ă  la disparition de plusieurs espèces d’Oiseaux et de Chauves-souris ; il est par contre dĂ©montrĂ© que c’est un très bon pollinisateur. Vivant dans les hauteurs des maisons c’est aussi un prĂ©dateur des Martinets alpins ou Pâles par exemple.

Source et Licence de la photographie