30 novembre 2020

Le Lézard catalan et sa distinction avec le Lézard des murailles

Le Lézard catalan (Podarcis liolepis) a été dans un premier temps confondu en France avec le Lézard hispanique (Podarcis hispanica), si bien que diverses mentions anciennes se réfèrent à cette dernière espèce. Néanmoins le Lézard hispanique n’existe finalement pas dans le pays. Il s’agit d’un membre de la famille des Lacertidés qui a été décrit par Boulenger en 1905. On trouve la sous-espèce type (P.l.liolepis) dans les Pyrénées Orientales et centrales, ainsi que dans le Lauragais. Cette dernière déborde en Espagne au niveau de la Catalalogne. C’est surtout la sous-espèce P.l.cebennenis qui a été distinguée par Guillaume & Geniez dans l’ouvrage de Fretey (1986) qui se trouve en France. Celle-ci s’observe dans le Languedoc-Roussillon, les Cévennes et l’Est du Massif Central jusqu’au département de la Loire sur la bordure du Pilat. On trouve enfin P.l.sebastiani décrit en 1964 par Klemmer dans le nord-est de l’Espagne et dans les Pyrénées-Atlantique. Le Lézard catalan est subendémique en France et ne se rencontre de manière assurée en Espagne qu’en Catalogne et dans le secteur du Pays Basque. Il s’agit donc d’une espèce très originale pour le pays.

Cette espèce ressemble de près ou de loin au Lézard des murailles (Podarcis muralis) et Pascal Dubois avait préparé avec mon aide un document permettant d’affiner les déterminations de ces deux espèces (Dubois & Deliry 2011).

Carte résumée
INPN (2020)

Les mentions sont éparses dans le Nord-est de l’Espagne et dans les Pyrénées-Atlantiques (sebastiani). On trouve surtout le Lézard catalan depuis la Catalogne espagnole jusqu’en Ardèche et la Loire et celle-ci occupe les piémonts nord des Pyrénées de la Méditerranée à l’Atlantique. L’essentiel de la population française se trouve en Languedoc-Roussillon, ainsi qu’à l’ouest du sillon rhodanien sur la bordure du Massif Central. L’espèce traverse ponctuellement la Vallée du Rhône au niveau du Vaucluse, à Mornas, ainsi que de la Drôme à Châteauneuf-du-Rhône. Il est possible qu’il en soit de même au niveau de l’Isère face au Pilat. Les observations dans le pays se font généralement à moyenne altitude, au-dessus de 500 m, mais ne dépassent pas les 1000 m sauf dans les Cévennes où la cote de 1250 m est atteinte et en Ariège où le record est de 2750 m ! Nous l’avons observé en plaine en Languedoc-Roussillon, pour ainsi dire au niveau de la mer.

©© byncsa – J.C.de Massary – INPN

Références

  • Dubois P. & Deliry C. 2011 – Lézard des murailles (Podarcis muralis) et Lézard catalan (Podarcis liolepis). Aide à la détermination. – Document – PDF
  • Geniez P. & Crochet P.A. 2003 – Confirmation de l’existence, en France, de trois taxons méconnus : Alytes obstetricans almogavarii Arntzen & García Paris, 1995 (Amphibia, Discoglossidae), Podarcis hispanica sebastiani (Klemmer, 1964) (Reptilia, Lacertidae) et Natrix natrix astreptophora (Seoane, 1884) (Reptilia, Colubridae). – Bull. Soc. Herp. Fr., 2003 : 41-53. – PDF LINK
  • Geniez P. & al. 2008 – Découverte de Podarcis liolepis (Boulenger, 1905) (Reptilia : Sauria : Lacertidae) en Provence, à l’est du Rhône (France). – Bull. Soc. Herp. Fr., 125 : 33-39.
  • Geniez P. & Deso G. 2009 – Découverte de Podarcis liolepis liolepis (Boulenger, 1905)(Reptilia : Squamata : Lacertidae) en agglomération toulousaine. – Bull. Soc. Herp. Fr., 129 : 25-33. – PDF LINK
  • Milhau B. & al. 2012 – Nouveau record d’altitude chez le Lézard catalan Podarcis liolepis (Boulenger, 1905) (Squamata, Sauria, Lacertidae) dans les Pyrénées. – Bull. Soc. Herp. Fr., 144 : 15-22. – PDF LINK

Photographie d’entête – ©© bysa – Bernard Dupont – France, Hérault le 6 avril 2014 – Wikimedia commons