17 avril 2021

Mouche mystère : Anthomyia procellaris

C’est surtout dans le Sud de la France qu’on peut confondre cette Mouche avec des espèces parfois très voisines. Il s’agit de [AP] (Anthomyia procellaris Rondani, 1866) qui appartient à la famille des Anthomyidés.

Une grosse tache latérale fusionnée avec la tache noire moyenne sur le thorax semble toutefois caractéristique d’Anthomyia procellaris. On trouve Anthomyia imbrida qui a cette tache distinctement indentée, A. quinquemaculata qui n’est reliée que par une fine connection, A. pluvialis dont les taches ne se touchent pas. A. bazini serait proche d’A.procellaris (voir Les Carnets de Jessica ou Diptera.info).

© Yves Dubois – Naturellement Vôtre – France, Ain (juin 2020)
© Yves Dubois – Naturellement Vôtre – France, Drôme, Aouste-sur-Sye le 21 avril 2016

Cette espèce est présente depuis l’Europe à la Chine et au Japon, par l’Asie Mineure, l’Asie et jusqu’en Amérique du Nord, descendant en Caroline du Nord. En France elle a une répartition réputée septentrionale, néanmoins dans des secteurs bien suivis comme le département du Gard, l’espèce apparaît comme bien représentée.

©© byncsa – Cyrille Deliry – Histoires Naturelles

Ce Diptère est inféodé aux zones boisées et aux haies. Vole à la belle saison, du printemps à l’automne. Il se nourrit de nectar, pollen et d’excréments. Les larves sont associées à des nids de Passereaux et se nourrissent de fientes.

©© by – Dick Belgers – Wikimedia commons
©entomart – Source