17 avril 2021

Les débuts difficiles de la Tomate

La Tomate comestible (Solanum lycopersicum L.) est une plante produisant un fruit appartenant à la famille des Solanacées. Domestiquée, on a forgé de très nombreuses variétés de taille et de forme très différentes et des modes de culture divers.

Tant le mot Tomate que l’adoption du fruit dans l’alimentation ont eu des début qui semblent particulièrement difficiles. Il s’agit aujourd’hui d’un terme connu de tous et un aliment tout à fait courant…

Si le mot Tomate est utilisé pour la première fois en 1598, il n’entre dans le dictionnaire de l’Académie française qu’en 1835 et ce végétal a été longtemps nommé pomme d’or ou pomme d’amourTomate est un mot qui selon la même racine se trouve dans de nombreuses langues, par contre on trouve pomodoro en Italien.

L’espèce est probablement originaire, de dimension Tomate cerise, de l’Amérique du Sud entre le Nord du Chili et la Colombie, par l’Equateur et le Pérou. On pense que la forme à gros fruit a été sélectionnée au Mexique, où elle a été trouvée par les conquistador en 1519. Elle est alors introduite en Europe, d’abord en Espagne (1523), puis rapidement en Italie (1544). Ses affinités avec des plantes toxiques en Europe, n’ont d’abord guère favorisé sa consommation. Elle est toutefois probablement consommée en Espagne dès la fin du XVIe ou le début du XVIIe siècle comme en témoigne des recettes anciennes de gaspacho. C’est surtout d’abord une plante ornementale et ce n’est qu’à partir du milieu du XVIIIe siècle qu’elle tend à être cultivée pour son fruit. A la fin du même siècle ses qualités culinaires sont mises en avant dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Elle passe alors dans les mœurs en Amérique du Nord au début du XIXe siècle.

©© by – Dwight Sipler – Wikimedia commons

Image mise en avant – Variétés de Tomates – ©© bysa – Jmh2o – Wikimedia commons