17 avril 2021

La Loutre reprend du poil de la bête

La Loutre d’Europe (Lutra lutra) était autrefois sur l’ensemble de l’Europe, de fait depuis l’Afrique du Nord à l’Asie. Malgré un important déclin, elle est toujours bien représenté localement comme en Ecosse, Irlande ou Grèce. A contrario elle a disparu ou presque de Suisse ou des Pays Bas. Ce Carnivore aquatique mesure entre 1,0 et 1,3 m de longueur pour un poids situé entre 6 et 11 kg.

Après une période de fort déclin la Loutre d’Europe est en train de reconquérir son territoire en France. Si elle s’est rétractée vers l’Ouest du pays au cours du XXe siècle, elle progresse ces dernières années et a atteint l’ouest du fleuve Rhône, qu’elle traverse désormais en plusieurs points. Elle manque dans le Nord, le Nord-Est, a disparu d’Alsace et n’est guère représentée côté Provence ou Côte d’Azur. Absente de Corse. L’espèce est devenue crépusculaire et nocturne dans le pays, son comportement étant influencé par la pression qui a eu lieu sur ses populations.

Jusqu’à dans les années 1930-1940 elle occupait l’ensemble du réseau hydrographique du pays. Le déclin est notable ensuite et il s’accentue et s’accélère nettement dans les années 1950-1960. Près d’une soixantaine de départements sont désertés dans le Nord et le Nord-Est ainsi que tout à l’est du Rhône. Au maximum du déclin, elle n’est plus notée que sur une douzaine de départements dont 3 seulement possèdent encore des populations relativement viables. Un mouvement de recolonisation opère à partir des populations relictuelles, avec 25 départements occupés dans les années 2000. La situation reste particulièrement critique dans le Nord et le Nord-Est du pays. Un essai de réintroduction en Alsace, semble ne pas avoir fonctionné et depuis l’espèce revient toutefois timidement.

©© bysa – Cyrille Deliry – Histoires Naturelles
Les étoiles indiquent les derniers bastions de l’espèce avant sa reprises générale

Se trouve dans tous les habitats aquatiques, souvent en eau courante. On la trouve aussi en bord de mer. Le domaine vitale de l’espèce peut concerner jusqu’à une longueur de 40 km, en particulier chez les ♂ en période hivernale. Dans son domaine une Loutre peut avoir plusieurs dizaine de catiches qu’elle utilise pour le repos ou la reproduction. Elle marque son territoire par des épreintes.  L’espèce peut se reproduire à toute époque de l’année.

Soredello R. 2012 – Synthèse bibliographique sur les traits de vie de la Loutre d’Europe (Lutra lutra (Linnaeus, 1758)) relatifs à ses déplacements et à ses besoins de continuités écologiques. – Service du patrimoine naturel du Muséum national d’Histoire naturelle, Paris : 19 pp. – PDF LINK