20 janvier 2021

Le LĂ©zard vert des auteurs en Europe occidentale n’est pas celui qu’on croyait

Notre LĂ©zard vert en Europe occidentale, n’est pas celui qu’on croyait. Il s’agit du LĂ©zard vert occidental autrefois rangĂ© sous Lacerta viridis par les auteurs et dĂ©sormais considĂ©rĂ© comme Lacerta bilineata. Il a Ă©tĂ© dĂ©crit en fait par Daudin en 1802 et appartient Ă  la famille des LacertidĂ©s. Quand au vĂ©ritable Lacerta viridis, il s’agit du LĂ©zard vert oriental, lui-mĂŞme dĂ©crit par Laurenti en 1768. Ce dernier se trouve depuis le centre aux secteurs mĂ©ridionaux de l’est de l’Europe. Les deux espèces ont longtemps Ă©tĂ© confondues et le splitage a eu lieu dans les annĂ©es 1990 (Rykena 1991, Amman & al. 1997. Il s’agit d’un assez grand lĂ©zard atteignant les 40 cm, dont deux-tiers de queue.

On le trouve en Europe de l’Ouest seulement : Nord de l’Espagne, France, ouest de l’Allemagne (très localisĂ©e), sud de la Suisse, Italie, Sicile. Il est en sympatrie avec Lacerta viridis s.str. en SlovĂ©nie et Croatie.

L’espèce est bien rĂ©partie dans les deux-tiers sud de la France. Manque en Corse et dans le Nord ou une partie du Nord-Est. Elle commence Ă  ĂŞtre dissĂ©minĂ©e en Bretagne, Normandie, Jura, Bassin Parisien, très rare dans le Grand-Est et très rare en Alsace oĂą c’est le Reptile le plus rare et menacĂ© de la rĂ©gion. L’espèce aime la vĂ©gĂ©tation buissonnante bien exposĂ©e au soleil. On l’observe en France, gĂ©nĂ©ralement sous les 300 m d’altitude, elle devient rare Ă  très rare plus haut mais dĂ©passe les 1200 m localement. Hiverne entre novembre et mars.

©© bysa – Orchi – Wikimedia commons