17 avril 2021

Le Lézard vert des auteurs en Europe occidentale n’est pas celui qu’on croyait

Notre Lézard vert en Europe occidentale, n’est pas celui qu’on croyait. Il s’agit du Lézard vert occidental autrefois rangé sous Lacerta viridis par les auteurs et désormais considéré comme Lacerta bilineata. Il a été décrit en fait par Daudin en 1802 et appartient à la famille des Lacertidés. Quand au véritable Lacerta viridis, il s’agit du Lézard vert oriental, lui-même décrit par Laurenti en 1768. Ce dernier se trouve depuis le centre aux secteurs méridionaux de l’est de l’Europe. Les deux espèces ont longtemps été confondues et le splitage a eu lieu dans les années 1990 (Rykena 1991, Amman & al. 1997. Il s’agit d’un assez grand lézard atteignant les 40 cm, dont deux-tiers de queue.

On le trouve en Europe de l’Ouest seulement : Nord de l’Espagne, France, ouest de l’Allemagne (très localisée), sud de la Suisse, Italie, Sicile. Il est en sympatrie avec Lacerta viridis s.str. en Slovénie et Croatie.

L’espèce est bien répartie dans les deux-tiers sud de la France. Manque en Corse et dans le Nord ou une partie du Nord-Est. Elle commence à être disséminée en Bretagne, Normandie, Jura, Bassin Parisien, très rare dans le Grand-Est et très rare en Alsace où c’est le Reptile le plus rare et menacé de la région. L’espèce aime la végétation buissonnante bien exposée au soleil. On l’observe en France, généralement sous les 300 m d’altitude, elle devient rare à très rare plus haut mais dépasse les 1200 m localement. Hiverne entre novembre et mars.

©© bysa – Orchi – Wikimedia commons