4 décembre 2020

Les Oiseaux prennent une mauvaise direction

A la fin des années 2010, l’état de conservation des Oiseaux nicheurs en Europe s’est rapidement dégradé. On ne compte plus que 47% des espèces (N=463) dans un état favorable de conservation, contre 52% au début des années 2010. L’état est défavorable (insuffisant ou médiocre) pour 39% des espèces, contre 32%. 14% de nos Oiseaux sont encore à étudier de ce point de vue (état de conservation inconnu). Un tiers des espèces apparaît en déclin significatif. L’objectif qui était fixé pour 2020 était d’enrayer la dégradation de notre Biodiversité, or, celui-ci n’est pas atteint et ce, malgré un effort particulier en terme d’augmentation des surfaces des sites Natura 2000.

N’est-il pas temps de s’occuper aussi de la nature ordinaire ?

La France se distingue par un triste record : 64 espèces d’oiseaux sont chassées, un record pour le nombre en Europe. Parmi elles un nombre significatif d’espèces – 17 espèces – dans un mauvais état de conservation est indiqué. Parmi les espèces les plus menacées en Europe, on compte les Oiseaux vulnérables suivants : Fuligule milouin, Fuligule milouinan, Harelde boréale, Macreuse brune, Eider à duvet, Huîtrier pie, Barge à queue noire, Courlis cendré, Vanneau huppé ou Tourterelle des bois. Quelques progrès sont toutefois constatés avec des moratoires pour les saisons 2020-2021 pour la Barge à queue noire, le Courlis cendré et la Tourterelle des bois. Notons toutefois que par exemple aux Pays Bas, seules trois (!) espèces son chassées et la moyenne européenne est de 24 espèces d’oiseaux chassables ce qui porte le record français à près de trois fois plus que cette moyenne.

Il y a plus de 25 oiseaux en moins par kilomètres carrés, en Europe, aujourd’hui par rapport aux années 1980.