29 novembre 2020

La Moule quaggha contre la Moule zébrée

La Moule quaggha (Dreissena bugensis Andrusov, 1897) est désormais considérée comme une bonne espèce, notamment par l’INPN [2020]. Plus grande que la Moule zébré (Dreissena polymorpha), elle atteint les 4 cm de longueur. Par ailleurs elle tolère des eaux plus froides que cette dernière.

On l’a trouvée en France dès 2011 dans la Moselle, puis dans la Meuse, elle est sur le Rhône en 2017, sur le Léman plus récemment. Elle tend à remplacer Dreissena polymorpha sur les Grands Lacs d’Amérique du Nord depuis son arrivée en 1989 ; elle est au Québec désormais. C’est une Moule d’eau douce originaire du bassin du Dniepr en Ukraine et dès les années 1940 elle a colonisé le Don et la Volga en Russie. Elle arrive par voie naturelle en Europe de l’Est par le Danube et atteint en 2004 aux Pays Bas, remontant le grand fleuve, elle est en Allemagne et en Pologne… On la trouve dans les eaux douces tempérées des lacs et des cours d’eau, des canaux ou des réservoirs…

©© byncsa – Philippe Wagner – INPN