30 novembre 2020

Liste Rouges des Coraux constructeurs des récifs de la Réunion, de Mayotte et des îles Eparses

Les récifs coralliens de la Réunion ont une surface très limitée de 18 km^2. Ils sont situés sur les parties Su-Ouest et OUest de l’île et sont intrinsèquement menacés. Ceux de Mayotte sont bien plus étendus puisqu’ils ont une surface de 342 km^2. Ils entourent l’ensemble de l’île. Quant aux îles Eparses, il s’agit de petites îles coralliennes isolées et inhabitées faisant partie des Terres Australes Françaises (TAAF). Leurs dimensions vont de 6 km^2 à 49 km^2. Ces dernières sont peu influences directement par l’Homme, mais sont sensibles aux changements climatiques.

UICN Comité français, OFB & MNHN 2020 – La liste rouge des espèces menacées de France. Chapitre des coraux constructeurs des récifs de La Réunion, de Mayotte et des îles Eparses. – Paris. – PDF LINK

Récifs de La Réunion

  • CR 2020Isopora palifera, Stylophora pistillata
  • EN 2020Acropora abrotanoides, Acropora hemprichii, Acropora hyacinthus
  • VU 2020Pavona cactus

Récifs de Mayotte

  • EN 2020Acropora monticulosa, Acropora paniculata, Heliopora coerulea, Pavona cactus
  • VU 2020Acropora acuminata, Acropora clathrata, Acropora cyatherea, Acropora hyacinthus, Acropora intermedia, Acropora lutkeni, Acropora microphthalma, Acropora solitaryensis, Diploastrea heliopora, Isopora palifera, Lepteoseris yabei, Montipora aequituberculata, Pavona decussata, Physogyra lichtensteini, Seriatopora caliendrum

Récifs des îles Eparses

  • EN 2020Acropora cyatherea
  • VU 2020Acropora clathrata, Acropora hyacinthus, Diploastrea heliopora, Gyrosmilia interrupta, Isopora palifra, Porites cylindrica

Quelques espèces de Coraux

Acropora hyacinthus (Dana, 1846) – Acropore tabulaire géant (Acroporidés) – NT – Les colonies individuelles de ce Corail peuvent atteindre un diamètre de 5 m. Ce Corail structure de nombreux récifs de la région Indo-Pacifique et en Mer Rouge : depuis l’Afrique du Sud aux îles du centre du Pacifique, Nouvelle Calédonie, Polynésie française. L’espèce est largement répartie à La Réunion, Mayotte ou aux îles Eparses. Depuis les années 1980 des phases de déclin sont observées sur ces îles où l’espèce est menacée. Si ces habitats récifaux sont variables, l’espèce affectionne la pente externe des récifs, là où l’eau est la plus limpide, sous 10 m de profondeur pouvant atteindre les 35 m.

©© bysa – Philippe Bourjon – La Réunion le 15 septembre 2009 – Wikimedia commons

Acropora muricata (Linnaeus, 1758) – (Acroporidés) – C’est une espèce dominante des platiers ou de nombreux récifs de la région Indo-Pacifique, relativement commune et abondante. Formant des sortes de « bosquets » coralliens elle constitue un habitat important pour diverses espèces associées comme les Poissons, les Mollusques ou les Crustacés par exemple. L’espèce est encore assez commune sur La Réunion, Mayotte ou les îles Eparses. En déclin à La Réunion elle est classée Quasi menacée (NT 2020). On la trouve en Nouvelle Calédonie et en Polynésie française notamment. Héliophile, l’espèce ne se trouve guère sous 5 m de profondeur.

©© bysa – MDC Seamarc Maldives – Iles Maldives le 11 janvier 2011 – Wikimedia commons

Heliopora coerulea (Pallas, 1766) – (Hélioporidés) – Corail bleu – Cet octocoralliaire se distingue par la présence d’un pigment bleu dans son squelette. Il s’agit de la seule espèce de ce groupe de Coraux à produire un exosquelette. C’est une espèce est rare à Mayotte (EN 2020), on la connaît mal au niveau des îles Eparses (DD 2020). Elle est en limite de répartition au niveau de l’île Maurice, n’est pas connue à la Réunion. Trouvée en outre en Nouvelle Calédonie. Ce Corail se trouve à faible profondeur sur les récifs coralliens, généralement à moins de 2 m. Sensibles aux températures hivernales trop basses.

©© by – Anne Hoggett – Australie le 1er novembre 2014 – Wikimedia commons