5 décembre 2020

La Lusciniole à moustache en dehors de la Camargue

© Serge Nicolle – Union européenne

La Lusciniole à moustache (Acrocephalus melanopogon (Temminck, 1823)) est un Oiseau de la famille des Acrocéphalidés, méconnue par les observateurs en dehors de la Camargue. Une petite population s’est établie au bord du Lac de Neuchâtel en Suisse depuis 1981 (Vansteenwegen 1998). Malgré la présence d’une population migratrice en Suisse, elle est très accidentelle en Rhône-Alpes où elle n’est notée qu’à raison d’une mention par décennie (1984, 1997, 2000).

Elle niche dans les vieilles roselières inondées de manière très discontinue, les massifs de Typhas, dans le nord de l’Afrique, le sud de l’Europe et le sud-ouest de l’Asie. Sédentaire en Afrique du Nord et en Europe occidentale, elle niche dans les pays méditerranéens notamment près du littoral comme en Camargue, depuis Gibraltar à la Turquie et jusqu’au Pakistan et en Afghanistan. Accidentelle jusqu’en Chine. Les populations d’Europe orientale et autres plus continentales, sont migratrices et vont hiverner en Grèce, Chypre, Sicile, Corse et Espagne, mais aussi dans la vallée du Nil jusqu’au Soudan, entre août-novembre et février-avril. C’est la seule espèce de son genre à être présente en hiver dans l’ouest de l’Europe.

Vert foncé : sédentaire – Vert clair : nidification (migratrice) – Bleu clair : migration – Bleu foncé : hivernage
UICN selon WIkimedia commons

En France (EN 2016), elle est assez rare. On l’observe en Camargue et sur les marais littoraux du Languedoc, sédentaire, des individus sont notés aussi en Corse (moins de 10 couples nicheurs ; probablement disparue), dans la Basse Vallée du Rhône et de la Durance (moins de 10 couples) et vue en erratisme de manière tout à fait occasionnelle ailleurs. On compte entre 950 à 1300 couples [2013], essentiellement en Grande Camargue (500 couples) et en Camargue gardoise (200), ainsi qu’à l’étang de Vendres (230).

Photo d’annonce – ©© bysa – David Vraju – Wikimedia commons