17 avril 2021

Deux Campagnols fouisseurs valent mieux qu’un

Les Campagnols fouisseurs sont au nombre de deux. Nous les nommerons respectivement, Campagnol de Scherman (Arvicola scherman (Shaw, 1801)) et Campagnol monticole [2020] (Arvicola monticola de Selys Longchamps, 1838). Ces Campagnols appartiennent à la famille des Cricétidés. Ils mesurent entre 13 et 18 cm pour un poids de 80 à 160 g. Ce sont de grands Campagnols.

Le Campagnol de Scherman (Arvicola scherman) s’observe dans l’Est de la France et le Massif Central, ainsi que dans les Pyrénées. C’est une espèce encore mal connue sur diverses régions (Alsace, Centre, Picardie, Poitou-Charentes). Vers l’Ouest il atteint ponctuellement le département de la Charente. Elle est présente dans les régions vallonées et occupe les secteurs à sols frais et humides des prairies. Il peut atteindre les 2400 m d’altitude. Il forme des sorte de taupinières dispersées dans l’habitat et non alignés comme chez la Taupe (Talpa europaea). Les mâles sont actifs toute l’année. On compte jusqu’à 4 générations par an, ce qui se traduit par des pics de population tous les 5 à 8 ans. La photographie d’entête représente cette espèce prise par Daniel Sirugue et disponible sur le site de l’INPN (©© byncsa).

Le nom de Campagnol fouisseur est parfois réservé au Campagnol monticole (Arvicola monticola) comme nous le nommons. On te trouve essentiellement dans la Péninsule Ibérique et, il est à l’étude en France. C’est une espèce encore peu distinguée ou étudiée, signalée sur l’essentiel de l’Aquitaine, ainsi que dans le Nord des Alpes (Savoie, Haute-Savoie, Isère et probablement dans la Drôme). L’espèce est initialement connue et décrite des Pyrénées. Habitats aquatiques.

Rigaux P. 2015 – Les campagnols aquatiques en France. Histoire, écologie, bilan de l’enquête 2009-2014. – SFEPM : 164 pp. – PDF LINK

LienLes campagnols du genre Arvicola : un peu d’ordre dans un grand bazar !